Mettre en place la Pédagogie Montessori dans une structure collective Petite Enfance

image

La pédagogie Montessori, pour certain c’est un effet de mode « Bobo » et pour d’autres [comme moi] c’est une vraie façon de penser. Peu importe ce qu’on en pense, il faut se demander « Est ce que mettre en place cette pédagogie peut apporter des choses aux enfants ? ». De plus, la pédagogie Montessori est avant tout une méthode qui permet d’enrichir notre pratique professionnelle, selon moi.

Maria Montessori et sa pédagogie

Il est important pour moi de vous expliquer qui est Maria Montessori et comment elle a créée sa pédagogie. Afin de mieux comprendre mais surtout se resituer dans un contexte.

* Maria Montessori est née en 1870 en Italie. En 1896, elle devient la première femme médecin en Italie. Elle consacre le début de sa carrière à visiter des asiles et à faire des conférences sur l’éducation des enfants handicapés. C’est en 1899, qu’elle créée sa première école pour les enfants déficients mentaux car elle ne supporte pas de voir ces enfants laissés dans des parcs sans jeux, ni activités. Parallèlement, elle découvre les recherches des deux médecins français Edouard Seguin et Jean Itard à savoir les travaux sur les « sourd-muets » et les écrits sur Victor l’enfant sauvage de l’Aveyron. Grâce à ce contexte, elle expérimente les principes de sa pédagogie et elle rencontre un grand succès. En 1907, elle créée la première Maison des Enfants, elle y accueille des enfants sains des quartiers pauvres. De plus, elle voyage dans le monde entier (surtout aux Etats-Unis) afin de faire connaître ses connaissances sur le développement de l’enfant, sa pédagogie et son matériel.

Ses valeurs principales :
– Elle a une confiance profonde dans l’enfant et un respect sans borne dans ses capacités à se développer par lui-même.
– « Aide moi à faire seul » est une des ses phrases les plus caractéristiques.
– L’importance de la répétition car c’est de cette façon que l’enfant domine le processus et cela compte plus que le résultat.

* Les principes de la pédagogie,
– La liberté, de se déplacer dans l’espace, de choisir l’activité que l’on veut faire.
– L’environnement, doit être sécurisant, calme, serein et ordonné.
– Un matériel concret, beau, propre, sécurisé, auto-correctif, mono-fonctionnel et unique
– Le droit de ne rien faire.
– Respecter les périodes sensibles de l’enfant pour lui proposer du matériel correspondant à ses besoins.
– L’activité individuelle, afin que l’enfant s’approprie le geste et la logique de façon individuelle.

Maria Montessori pour développer son matériel a déterminé des centres d’intérêts communs à tous les enfants tel que
– La vie pratique, soin de la personne, faire le ménage, arroser les plantes, faire la cuisine, etc.
– Le mouvement, grimper, sauter, courir, marcher, enfiler des perles, transvaser, porter des objets, etc.
Le sensorimoteur, puzzle, jeux de tri, tablette rugueuse, craie, peinture, musique, écouter, toucher, sentir, etc.
– L‘art, chansons et danses du monde, etc.
– Le langage, jeux de doigts, imagiers, sac mystère, objets à classer, lire des livres, etc.
L’écriture, dessiner, le graphisme, etc.
Les mathématiques

Comment j’ai mis cette pédagogie en place dans ma structure

Étape 1 : Réflexion

Grâce à la formation Montessori  0-3 ans que j’ai faite, j’ai pu plus facilement proposer ce projet dans ma crèche.

J’ai pu élaborer ce projet avec 4 collègues. Pour réfléchir à comment adapter la pédagogie Montessori à notre structure, je leur ai présenté les différents matériaux de la pédagogie, comme les mobiles, les hochets, les cadres d’habillages, les plateaux, etc.
À partir de toutes ces connaissances, nous avons réfléchi à ce qui serait approprié de mettre en place. Nous nous sommes donc posé les questions suivantes: « En quoi utiliser cette pédagogie est un plus pour nous ? », « Quel matériel répond aux besoins des enfants que l’on accueille ?« , « Que pouvons nous réellement mettre en place par rapport à l’organisation en crèche ?« , etc.

Après avoir répondu à toutes ces questions, nous nous sommes mises d’accord pour s’approprier le matériel « plateaux » et de créer des pochettes sensorielles.

Pourquoi les plateaux ?
> D’une part, nous avons toutes observé que nous ne pouvions pas répondre aux différents besoins de manipulations des enfants, car nous proposions par jour seulement un ou deux ateliers tel que la peinture, le transvasement, la pâte à modeler, etc. Alors que les enfants ont ces besoins de manipulations toute la journée. D’autre part, le plateau permet de délimiter un espace, l’enfant peut donc manipuler son jeu en toute tranquillité, il peut aller jusqu’au bout de son mouvement sans être dérangé.

Pourquoi les pochettes sensorielles ?
> Nous avons pensé aux pochettes sensorielles car la découverte des matières est une chose importante dans la pédagogie Montessori. De plus, c’était une façon pour nous de penser cette pédagogie pour toute la crèche. En effet, les plateaux étant pour les plus grands, les pochettes sensorielles ont été pensé pour les plus petits.

Étape 2 : Conception

Une fois fixé, sur ce que nous allions mettre en place nous nous sommes demandé « Que mettons nous sur les plateaux ?« , « Comment créons-nous les pochettes sensorielles ?« . Comme nous devions acheter des plateaux en bois et que cela, allait avoir un certain coût nous avons décidé pour le matériel à mettre sur les plateaux d’utiliser des choses que nous avions déjà à la crèche et pour créer les pochettes sensorielles de le faire en matériaux de récupération.
Nous avons ensuite réfléchi à comment présenter les plateaux aux enfants. Est ce que nous utilisons la méthode de présentation Montessorienne à 100% c’est à dire présenter le matériel en petit groupe d’enfants et leur montrer comment utiliser ce matériel ou est ce que nous les laissions libre. Après réflexion, nous avons décidé de respecter la méthode de M.Montessori.

Pour créer les pochettes sensorielles, nous avons décidé d’aller démarcher les magasins de bricolage et retoucheries pour avoir des chutes de différentes choses.

Étape 3 : Réalisation

Pour commencer, nous avons décidé de mettre en place 3 plateaux différents : 1 de transvasement d’un verre à un verre, 1 de transvasement avec une cuillère et 1 avec des boîtes à ouvrir/fermer.
Comme prévu, nous avons présenté le matériel aux enfants. Nous avons commencé à le mettre en place dans la section des grands (2ans et demi – 3ans et demi). Nous prenions 2 enfants à chaque fois. Nous leur montrions chaque plateau puis nous les laissions manipuler à leur tour. Nous leur expliquions en même temps les règles : « 1 enfant par plateau », « On doit ranger le plateau après l’avoir utilisé ». Nous avions 24 enfants, donc cela a pris presque 1 mois de présenter le matériel à chaque enfant.
Une fois, que cela a été fait, nous l’avons mis en place en section à disposition des enfants.
Il y avait donc 6 plateaux à disposition des enfants. 2 de transvasement de verre à verre, 2 de transvasement avec la cuillère et 2 avec des boîtes à ouvrir/fermer.
Les enfants utilisaient les plateaux. Toutefois ils avaient du mal à respecter les règles de un par plateau et de ne pas prendre le matériel sur les plateaux pour aller jouer dans les autres coins jeux. De plus, nous avions mis du riz pour le transvasement et ils se retrouvaient donc souvent en difficulté lorsqu’ils le renversaient, cela leur prenait trop de temps à ramasser les grains de riz dans le plateau.

Cette première mise en place, n’a pas été un grand succès malheureusement.

Réévaluation du projet

Les points négatifs à revoir :
– La présentation des plateaux en petit groupe.
– Inciter les enfants à manipuler le matériel d’une certaine façon.
– Les plateaux en libre accès dans la salle de vie.

À partir de ces trois points, nous avons pu revoir la mise en place du projet.

Nous avons donc cette année, proposé les plateaux d’une façon totalement différente.
Premièrement, nous n’avons pas présenté les plateaux aux enfants par petit groupe. En effet, nous avons mis sur les plateaux que des choses qu’ils connaissaient déjà, comme des puzzles, boîte à formes, boîte à ouvrir et fermer, fruits en bois à découper, ardoise + craie, perles, etc. Cette façon de faire, nous a permis de nous concentré sur les règles à respecter. Nous avons énoncé une règle à la fois, la première règle a été : enfant par plateau et attendre son tour. La deuxième règle a été : ranger son plateau une fois qu’on avait fini de l’utiliser. En énonçant une règle à la fois les enfants ont su les respecter.
Deuxièmement, nous avons décidé qu’on ne leur proposerait pas en libre accès toute la journée dans la section. On a donc décidé d’utiliser les plateaux lors de l’accueil du soir et nous avons vu les bienfaits. En effet, l’accueil du soir est souvent un moment où les enfants sont éparpillés, nous avons observé que grâce aux plateaux certains enfants arrivaient à se poser, cela les aidaient à se recentrer sur eux-même.
Troisièmement, au début nous avons proposé les plateaux au sol. Effectivement, au début de l’année certains enfants sont encore petits et cela peut les mettre en difficulté de devoir porter les plateaux jusqu’à une table. De plus, l’enfant si jeune n’est pas forcément à l’aise assis sur une chaise, le fait d’être par terre il peut bouger son corps comme il le veut. Nous avons également continuer à proposer deux plateaux identiques, soit pour un groupe de 19 enfants nous proposons 8 plateaux soit 4 manipulations différentes

Ces réévaluations, nous ont permis de proposer la pédagogie Montessori de façon plus adaptée aux enfants que nous accueillons et cela correspondait plus au fonctionnement de notre structure.

Nous sommes tous Montessorien

Et oui, souvent nous utilisons la pédagogie Montessori sans le savoir, surtout en crèche. Si nous reprenons les axes de M.Montessori on se rend compte qu’on applique tous un peu cette pédagogie.
– La vie pratique, nous proposons tous des ateliers où on propose aux enfants de laver les poupons, la dînette, les jeux, etc. Mais nous faisons tous aussi des ateliers pâtisserie.
– Le mouvement, nous proposons tous des parcours moteurs, mais également des ateliers de motricité fine comme les perles, les gommettes, etc.
Le sensorimoteur, nous proposons tous des jeux d’eau, des ateliers de peinture, pâte à modeler, etc.
– L‘art, nous passons notre journée à chanter, danser sur des rythmes différents.
– Le langage, nous racontons aussi des histoires toute la journée, utilisons des imagiers, etc.
L’écriture, nous proposons tous des ateliers dessin.

Alors voilà, vous ne saviez pas que vous utilisiez la Pédagogie Montessori ? Maintenant vous le savez !

Article écrit par Coralie Nardeau

Bibliographie :
– « L’esprit absorbant » Maria Montessori
– « L’enfant » Maria Montessori

Videographie :
https://www.youtube.com/watch?v=UtpfrYlmKww
https://www.youtube.com/watch?v=_eTGu8M77tI

Association pour se former :
http://formations.montessori.fr/wordpress/

Publicités

12 commentaires sur « Mettre en place la Pédagogie Montessori dans une structure collective Petite Enfance »

  1. Je suis tout à fait pour ce projet. Je suis puéricultrice moi même. En effectuant un de mes stages dans une école pour personne en situation d’handicap mentaux, j’ai vu et quelque peu étudié quelques jeux « montessori » je trouve cela super, et les enfants adorent !

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour et merci pour cet article ! 🙂
    Pouvez-vous en dire un peu plus sur la formation Montessori 0-3ans que vous avez suivi, svp? Sur combien de temps cela s’étend, le coût, les qualifications/diplômes requis, etc …
    Merci d’avance.

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai fait la formation sur 2 week-end mais je sais que maintenant elle est accessible par correspondance. Il ne faut pas forcément de qualifications requises.
      Le coût de la formation est d’environ de 600€ dans mes souvenirs. Mais j’ai mis le lien de l’association par laquelle je suis passée pour faire la formation si cela t’intéresse 😉 Coralie

      J'aime

      1. Ah super merci beaucoup, je vais regarder ! Je vis aux Antilles alors si c’est faisable par correspondance, ce serait plus accessible pour moi (même si je préfèrerais être encadrée par du personnel). Merciiii !

        J'aime

  3. Bonjour. Article et blog vraiment interessant. Je suis AP dans la region de lyon, Je travaille en crèche, j’aimerai pouvoir develloper ces outils montessorien dans le groupe des enfants mais je n’ai pas encore trouvé le bon angle pour le faire. Peut vais je trouver dans ces articles de quoi nourrir ma volonté pour cette pédagogie. Ivan

    J'aime

  4. Bonjour, article et blog intéressant, j ‘ai apprécié aussi les liens des videos. Je voudrais ouvrir une structure et je cherchais comment l’aménager

    J'aime

  5. Bonjour Coralie, j’ai trouvé très intéressant la mise en pratique de la pédagogie Montessori au sein d’une crèche. Je souhaiterai vous contacter (par mail ou téléphone) pour savoir où en est cette expérience et si vous avez continué avec d’autres activités.
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement.
    Cécile

    J'aime

      1. Bonjour Coralie, je n’arrive pas à vous joindre via Facebook (Je n’ai pas de compte et ne sait pas comment l’utiliser…) Est ce qu’ un échange par mail serait possible? Voici mon mail: editionsfavorable@hotmail.fr
        Merci à vous et bonne journée.

        J'aime

  6. Bonjour Coralie, Je n’ai toujours pas de vos nouvelles et j’ai besoin d’échanger avec vous sur cette expérience menée dans la crèche où vous travailliez avant. Mon adresse mail est dans le commentaire ci-dessus.
    Merci.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s