La pédagogie LOCZY : Une façon différente de penser l’Accompagnement

  

Le moins que l’on puisse dire c’est que le monde de la petite enfance ne manque pas de pédagogies alternatives telles que Montesori, Freinet ou encore Steiner. Mais aujourd’hui j’ai choisi de vous parler de la Pédagogie Pikler-Loczy qui est chère à mon cœur de professionnelle.

Je vais donc vous présenter une liste non exhaustive des points forts et des notions clés de cette pédagogies. 

                              ❤️

D’où vient la Pédagogie Pikler-Loczy ?

L’institut Pikler, connu sous le nom de Lóczy, est une pouponnière créée en 1947 . Son nom Lóczy est simplement celui de la rue dans laquelle elle se situe. La « maison » Lóczy devient célèbre pour la pédagogie innovante qui a été mise en place par sa directrice, la pédiatre Emmi Pikler(1) .

Emmi Pikler a donc fondée une pouponnière avec des conditions d’accueil très particulières et bien différente de ce qui se pratiquait à l’époque. Elle avait pour objectif « d’éradiquer les carences institutionnelles en proposant une attention personnalisée et des interrelations chaleureuses, au sein d’un environnement stimulant, stable et prévisible(1) . »

* Le respect de l’activité autonome de l’enfant *
Un des grands principes fondamentaux de la pédagogie Loczy réside dans la notion d’activité libre et autonome. Très tôt, Emmi Pikler avait pressenti que « le nourrisson, pour prendre, garder, ou abandonner les différentes positions du corps, pour changer de posture ou se déplacer, ou encore pour apprendre à se mettre debout et à marcher, n’avait aucun besoin de l’intervention de l’adulte (1) ».

C’est une notion qui me semble essentielle car de nos jours les apprentissages des enfants sont souvent guidés et induits par l’accompagnement, bien trop souvent attife et intrusif, d’un adulte ! Il n’est pas rare de voir des parents ou des professionnels balader des nourrissons d’à peine quelques mois sur leurs deux jambes à peine toniques, ou encore mettre de très jeunes bébés en position assise ! Ces actions sont souvent pavées de bonnes intentions mais manquent cruellement d’aspect théorique et pédagogique. Pas de panique Loczy est la et va tout vous expliquer (du moins les bases essentielles !).

« La liberté motrice consiste à laisser libre cours à tous les mouvements spontanés de l’enfant, sans lui enseigner quelque mouvement que ce soit.(2) »

La motricité libre et autonome ce qui est bon de retenir :
– « Le processus de développement du bébé est programmé et se déroule spontanément, dans un ordre donné(1) « .

Il n’est donc nullement nécessaire de précipiter les choses dans vos pratiques professionnelles. Comme on dit « tout vient à pic à qui sait attendre », faite confiance aux capacité des enfants!

– L’activité spontanée du bébé joue un rôle essentiel dans son développement. Le bébé prend plaisir et intérêt à exercer son activité spontanée. Il va à l’aventure et au travers de l’exercice de cette activité spontanée.

Ne le privez pas de ce plaisir de découvrir par lui même, cela ne vous écarte pas pour autant de la vie de l’enfant, vous pouvez me laisser faire ses propres découvertes mais il aura toujours besoin de quelqu’un pour partager son bonheur, c’est a vous d’être présent à ce moment la!

– Il est important de respecter toutes les manifestations spontanées du bébé, l’ordre et le rythme de leur apparition, la continuité de ce processus dont le bébé est auteur et acteur. Il importe de ne pas le contrarier en faisant intrusion.

Encore une fois rien ne sert d’aller plus vite que la musique, l’enfant avance a son rythme et vous ne pouvez pas lui faire davantage confiance qu’en respectant sa temporalité !

– Ces mouvements participent à la « construction d’une sécurité intérieure et d’une conscience de leur propre valeur, ainsi ils développent un esprit d’initiative, une curiosité et un intérêt pour la découverte du monde(1) « .

Prenez par exemple ces bébés très craintifs, ils ont peur de descendre en toboggan, ils ont peur d’aller a la rencontre de l’eau ou encore de sauter sur un trampoline ! Si l’enfant a pas pour habitude de faire les choses par lui même, de tomber, de se relever, d’appréhender les dangers et de les éviter alors il développera une certaine capacité à la découverte de ses propres compétences!

– Cette maîtrise de leur motricité se répercute sur le développement de toute leur personnalité ; ils acquièrent l’assurance dans leur corps ainsi que la prudence.

C’est en expérimentant, en avançant à tâtons que l’enfant prend confiance en ses capacités mais aussi qu’il apprends ses limites. Prenez un enfant qui apprend à marcher ; il va d’abord expérimenter la position debout, la stabilité, puis la notion de balancement pour faire des pas. Cet apprentissage demande du temps et de l’entraînement. Chute après chute et perte d’équilibre l’enfant se relève et ne se décourage pas, alors à nous professionnel de croire en lui au moins aussi fort que lui même ! Il peut y arriver, il en est capable et il a besoin de vos encouragements et de votre regard rassurant et bienveillant porté sur lui. 

– Le bébé doit bénéficier de trois espaces de vie bien distincts :
-Aire des soins corporels
-Aire d’exercice de son activité par lui-même
-Aire de repos et de sommeil

– Si les bébés n’investissent pas très tôt leur énergie dans l’activité et n’y trouvent pas du plaisir, ils risquent de sombrer dans « l’apathie et le désintérêt(1) « .

Ainsi nous comprenons toute l’importance de l’adulte/professionnel. Nous ne sommes pas de simples spectateur nous sommes garant de permettre à l’enfant d’évoluer dans un milieu matériel et affectif propice à son activité ouvre et autonome ! 

« Développer le goût pour l’activité autonome est essentiel pour que les enfants deviennent des adultes “créatifs et responsables(2)” .

* Relation et interactivité entre adulte et enfant *
La méthode Lóczy accorde une place toute particulière à la relation enfant/professionnel. Elle distingue deux « types » d’interactivités :

Le professionnel « se veut « Distant » pendant les activités ». Il est dans une attitude permanente d’observation à l’égard des enfants. Il s’agit d’une observation « empathique » qui alimente la relation avec l’enfant, vise à accueillir la diversité de ses manifestations et émotions et d’y répondre sur un mode qui favorise son bien-être, l’ouvre vers l’extérieur, le sécurise et favorise son épanouissement. Il respecte le choix de son activité et la façon de la conduire et accompagne l’enfant par un contact visuel, voire verbal parfois.
Vidéo : vidéo loczy

La relation est « plus poussée et individualisé lors des soins(1) « . Le professionnel observe les enfants, essaye de comprendre ce que leurs positions, leurs gestes et leurs voix expriment. Il consacre toujours assez de temps aux soins sans jamais se presser. Il doit privilégier le langage et avertir l’enfant de tout ce qu’il fait et de tout ce qui va leur arriver. Mais aussi faire attention à la manière dont l’enfant réagit.

La notion de partage et d’affect est donc présente en grande partie lors des temps de soin, c’est à ce moment précis que la relation se noue ainsi que le concept de sécurité affective. Toute fois cette relation lors du soin a un impact important sur le déroulement des temps d’activité. En effet après avoir noué du lien lors des soins les enfants sont installés dans un cadre de jeu libre et de libre expression dans lequel le professionnel est un observateur actif (encouragement, sourire), celui-ci n’interviendra vraiment qu’en tant que médiateur (forte dispute entre deux enfants) ou d’un besoin d’être rassuré (chute, ou peur d’un enfant).

« L’attention donnée pendant les soins est la garantie d’un niveau d’échange indispensable, mais suffisant pour que l’enfant ne sombre pas dans l’inaffectivité ni dans le syndrome d’insatisfaction affective(2) ».

La pédagogie Loczy en théorie mais aussi en pratique :

Pour moi la pédagogie Loczy est la façon de penser l’accompagnement qui se rapproche le plus de ma pratique professionnelle. Elle est d’après moi d’abord, ET SURTOUT, une façon de « penser« , de théoriser et de donner du sens à mes actions auprès de l’enfant.

J’ai pu concevoir l’observation autrement que dans la passivité mais au contraire comme un  accompagnement sécurisant qui respecte le besoin de liberté de l’enfant. J’ai appris à adapter ma pratique qui était bien trop dans « le faire » et trop peu dans le « être avec« .

Enfin j’ai appris à prendre le temps de rencontrer l’enfant dans des moments que j’avais pour habitude de presser. Bien trop souvent l’institution nous amène à « vite faire » au détriment des enfants qui eux ont besoin de temps pour se développer et grandir. La pédagogie Locy me rappelle chaque jour que j’agis en tant que professionnelle de façon réfléchie avant tout dans l’intérêt et pour l’enfant.

Quelques conseils de mise en pratique (3):

– Former de petits groupes de 9 enfants maximum avec 3 professionnels permanents

– Former des groupes d’âges et donc de niveaux de développement

– Proposer des espaces adaptés (coin soin, repos et activités) et du matériel à libre disposition

– Des que l’âge le permet privilégier les sorties pour favoriser le développement des relations sociales

– l’adulte n’intervient jamais directement dans le jeu de l’enfant

– les parents sont tenus informés de ce que fait l’enfant par des comptes rendus détaillés

– les soins sont donnés dans un ordre qui ne change pas pour constituer des repères sécurisants

– lors des soins tous est expliqué à l’enfant qui participe, c’est le principe de « coopération active« 

– l’enfant est considéré comme « comprenant »

… Sans oublier une bonne dose de motivation !

Et n’oubliez pas qu’il n’est pas un moment dans votre quotidien auprès des enfants ou vous ne puissiez penser et mettre en œuvre la pédagogie Loczy [car selon moi c’est tout simplement donner un sens à sa pratique]!

Pour un peu de partage sur la pratique de cette pédagogie je vous invite à lire mon second article sur Loczy : à venir dés demain 

(1) http://www.pikler.fr

(2) DAVID. M, APPELL. G. — Lóczy ou le Maternage Insolite — . Paris, Éditions du Scarabée, 1973

(3) http://allocreche.fr/info/pedagogies/la-pedagogie-pikler-loczy

Écrit par Marine 

Publicités

36 commentaires sur « La pédagogie LOCZY : Une façon différente de penser l’Accompagnement »

    1. Bonjour, nous ne pouvons pas le faire. Tu dois le faire par toi même. Soit en cliquant sur « suivre » dans la barre du haut. Soit en laissant un commentaire et en cochant la case « Recevoir un mail pour m’avertir des nouveaux articles ». Coralie

      J'aime

  1. Super article vraiment très intéressant, je suis auxiliaire de puériculture en crèche et je suis tout à fait d’accord avec toi.
    laisser faire l’enfant et ne pas faire a sa place c’est notre devise.

    J'aime

  2. Bonjour, j’ai beaucoup aimé lire cet article. Pendant ma formation, j’ai fait un stage où l’équipe avait mis en place cette pédagogie, je mettais éclatée! J’ai gardé certaines choses comme l’observation, le regard, intervenir que si nécessaire en cas de conflit, toujours prévenir de ce que je vais faire. Je me pose une question, actuellement je travaille dans une crèche-halte garderie où on travaille en âge melangé, est-ce que vous pensez que c’est plus compliqué à mettre en place? Merci.

    J'aime

    1. Bonjour Estelle il est vrai que la pédagogie Loczy recommande de former des groupes d’enfants de même niveau de développement ou qui se rapproche le plus. Toute fois je pense que les apprentissages ont aussi lieu même si les enfants n’ont pas les mêmes niveaux cest en tout cas ce que j’ai pu observer au sein de mon groupe d’enfants en situation de handicap. Mais en effet ca ne colle pas aux recommandation de la pédagogie [ce n’est ps dramatique ] mais peut être peux tu au sein de ton groupe former de petits groupes d’enfants d’âges quiz se rapprochent, privilégier de les mettre en interaction ? Après comme tu l’as lu le pro est en retrait peut être que cest ca la clés : laisser faire les enfants 😉 Marine

      J'aime

      1. Bonjour Marine,
        Je suis une passionnée de LOCZY ayant eu la grande chance d’avoir travaillé dans un établissement « centre Maternel » pratiquant ++++ . Tout le personnel de cet établissement a été formé en interne par Agnès Santos , un bonheur immense !!!!
        Je suis maintenant adhérente à l’Association Pickler Loczy de France pour ne pas « perdre le fil  » !!
        Professionnellement j’essaie de continuer dans cet esprit…. mais dans un établissement de 70 enfants et sans projet réel qui tienne la route et avec une Direction pas du tout réceptive à cette méthode !! donc pas facile du tout!!!
        Mais je persiste à perpétuer ces valeurs !!!
        Je voulais t’informer si tu ne le sais pas déjà ; que suite à la destruction de la pouponnière à Budapest, ils ont construit une crèche et depuis donc 2011 les recherches et observations continuent dans ce contexte différent.
        Ils n’ont plus de groupe d’age identique, ils accueillent donc des enfants d’ages différents et continuent à pratiquer comme avant.
        Il y a un film déjà sortie il y a quelque temps sur le travail dans cette Crèche toujours fait par Bernard Martino  » Une maison pour grandir  » .
        Voilà pour mon commentaire, et suis heureuse d’entendre quand même parler très souvent de LOCZY, et d’apprendre que des crèches ( pas suffisamment quand même !!! ) s’approprient cette façon de faire pour le bien être des enfants et du personnel !!!
        Merci pour tes deux articles , bien écrit , qui relatent très bien la Pédagogie.

        J'aime

  3. Je vais débuter mon métier d’Auxiliaire de Puériculture au mois d’août. Je lis vos articles grâce aux conseils d’une professionnelles. Vos articles sont enrichissants et tres pertinants, accessibles. J’aimerai bien recevoir vos articles.

    Aimé par 1 personne

    1. Pour recevoir nos nouveaux articles il faut que tu suive le blog. Pour cela il faut que tu t’inscrive avec ton adresse mail. Soit en cliquant sur « suivre » soit en laissant un commentaire et en cochant la case « recevoir des mails pour être informé des derniers articles ». Coralie

      J'aime

    1. Pour recevoir nos nouveaux articles il faut que tu suive le blog. Pour cela il faut que tu t’inscrive avec ton adresse mail. Soit en cliquant sur « suivre » soit en laissant un commentaire et en cochant la case « recevoir des mails pour être informé des derniers articles ». Coralie

      J'aime

  4. Bonjour je suis AP dans le secteur crèche dans un foyer mère / enfant, notre chef de service aimerait mettre en place un projet pédagogique cernant quelques points de la pédagogie Pickler/Loczy, j’aimerais avoir des idées ou des expériences vécues par des professionels, ou pourrais je trouver cela ?
    Merci en tout cas pour votre article, il est très enrichissant 😉

    J'aime

    1. Bonjour Sophie, tu pourrais peut être nous envoyer une question à publier sur la page FACEBOOK. Tu auras de nombreux retour sur des professionnels qui ont mis cela en place. Tu peux passer par la messagerie privée de la page pour poser ta question. Marine

      J'aime

  5. Formée il y a déjà fort longtemps par cette pédagogie devenue tellement rare dans les collectivités. .c’est tout ce que je connais de ces pratiques pour lesquelles je suis si convaincue. ..mon souhait serait de diffuser et de former un maximum de professionnelles car ce qui existe actuellement dans les structures d ‘ accueil des tous petits est gravissime. .. »sos..enfants négligés « ….merci à vous de remettre la pédagogie de Locksy en lumière. ..c’est fondamentale. .cordialement. I.G (A.P).

    J'aime

  6. Bonjour votre article est très intéressant. Je suis en formation pour devenir auxiliaire de puériculture et je trouve la pédagogie Loczy très intéressante pour accompagner au mieux l enfant. Cette pédagogie est vraiment dans le total respect du rythme de lenfant, est c’est ce que j’apprécie.
    Merci pour cette article très intéressant.

    J'aime

  7. Bonjour Marine,
    Je suis une passionnée de LOCZY ayant eu la grande chance d’avoir travaillé dans un établissement « centre Maternel » pratiquant ++++ . Tout le personnel de cet établissement a été formé en interne par Agnès Santos , un bonheur immense !!!!
    Je suis maintenant adhérente à l’Association Pickler Loczy de France pour ne pas « perdre le fil  » !!
    Professionnellement j’essaie de continuer dans cet esprit…. mais dans un établissement de 70 enfants et sans projet réel qui tienne la route et avec une Direction pas du tout réceptive à cette méthode !! donc pas facile du tout!!!
    Mais je persiste à perpétuer ces valeurs !!!
    Je voulais t’informer si tu ne le sais pas déjà ; que suite à la destruction de la pouponnière à Budapest, ils ont construit une crèche et depuis donc 2011 les recherches et observations continuent dans ce contexte différent.
    Ils n’ont plus de groupe d’age identique, ils accueillent donc des enfants d’ages différents et continuent à pratiquer comme avant.
    Il y a un film déjà sortie il y a quelque temps sur le travail dans cette Crèche toujours fait par Bernard Martino  » Une maison pour grandir  » .
    Voilà pour mon commentaire, et suis heureuse d’entendre quand même parler très souvent de LOCZY, et d’apprendre que des crèches ( pas suffisamment quand même !!! ) s’approprient cette façon de faire pour le bien être des enfants et du personnel !!!
    Merci pour tes deux articles , bien écrit , qui relatent très bien la Pédagogie.

    J'aime

  8. Superbe article je suis infirmière puéricultrice responsable de crèche l’équipe va qui je travaille applique la méthode Picker loczy. Les parents sont émerveillés de voir les compétences et donc les capacités de leurs enfants, les enfants sont heureux de nous revoir le matin. À bientôt pour d’autres lectures

    J'aime

  9. Ton blog est super. Félicitations.
    Je suis auxiliaire de puériculture et nous pratiquons la pédagogie Montessori mais nous aimons aussi à utiliser les autres pédagogies.

    J'aime

  10. Merci pour votre partage ! Je suis auxiliaire de puériculture et j’ai beaucoup aimé l’article autour de la pulsion d’agressivité. Désireuse d’en lire d’autres, je m’abonne !

    J'aime

  11. Je découvre ton site, et franchement bravo à vous.
    Quel plaisir d’avoir travaillé avec toi pendant presque 1 an….
    Et merci à toi de m’avoir fait découvrir cette pédagogie que je ne connaissais pas du tout. J’avoue avoir été très septique au début, mais rapidement très vite adopté, quel plaisir de voir les enfants évolués à leur rythme dans cet espace.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s