Je parle, Tu parles, Nous parlons, Vous parlez …

image

La communication, vaste sujet. Nous avons tous eu des cours de communication dans nos formations aussi bien d’auxiliaire de puériculture que d’éducateur de jeunes enfants. Et pourtant, sur le terrain cela reste toujours aussi compliqué de communiquer avec nos collègues.

Je vais faire ce premier article sur « Qu’est ce que la communication », une sorte de piqûre de rappel 😉 .  Je ferai un deuxième article sur « Comment gérer les désaccords en équipe ».

Commençons ce premier article

Nous sommes des êtres doués de la parole, il est donc normal de passer notre temps à communiquer avec l’autre. Effectivement, si on ne peut s’adresser à aucun autre qui peut nous répondre, on devient fou, on s’enferme dans un délire.
Il est important de savoir que c’est le manque qui amène à parler. Quand l’enfant pleure lorsqu’il a faim, qu’il est fatigué… il exprime son besoin (son manque). Si nous n’anticipons pas systématiquement les besoins de l’enfant, il va alors vouloir développer un autre mode de communication que les pleurs, un mode de communication qui lui permet de répondre et satisfaire ses besoins plus rapidement : LA PAROLE.

Qu’est ce la communication inter-personnelle

« La communication est le fait de communiquer, d’établir une relation avec quelqu’un », elle consiste à mettre en commun « une information ». La communication est un acte, l’information est son contenu.
Dans ce type de communication, il y a minimum deux partenaires : *L’émetteur et *Le récepteur. Pour qu’il y ait un dialogue, il faut que *le récepteur :
– Entende le message
– Comprenne le message
– Analyse le message.
Ce n’est qu’à l’issue de ces trois étapes qu’une réponse peut être élaborée donc que la communication peut être établie.

schema communication

Expliquer comme cela la communication paraît être un acte simple. Et pourtant, nous avons des difficultés à nous comprendre. La grande question est pourquoi ces difficultés ?

Parce que nous sommes tous différents !
[La réponse paraît simple et évidente mais pourtant on a tendance à l’oublier]
Et oui, nous avons chacun notre vécu, nos expériences, nos représentations des choses, etc. Tous ces éléments rentrent en jeu dans la communication, ce qui la rend si difficile.

De plus, la vertu du langage c’est de faire exister ce qui n’est pas présent.
Petite explication :
– Nous désignons la réalité par 1 mot
– Ce mot fait signe = Désigne la chose
– Le signe fait appel à un signifiant = Donne du sens
– Signifiant/Signifié => Les deux superposés, nous permet de donner une représentation aux mots.

langage bis

Alors avec tous ça, on comprend mieux pourquoi il y a tant de malentendus.

Et ces malentendus sont normaux !

Toutefois, persister dans les malentendus amène au conflit. Il ne faut pas hésiter à préciser les mots, à faire reformuler et questionner les personnes pour être sûr qu’on a la même notion des mots. Parce que ce que l’ont dit est notre réalité, l’autre peut avoir une toute autre réalité du même mot.

Jeux à faire en équipe

Ces petits jeux, vont vous permettre de vous rendre compte que nous sommes très différents dans nos représentations des mots et dans nos perceptions de certaines situations.

Premier exercice
Posez des questions à l’équipe et ils doivent chacun répondre par écrit en donnant une unité de mesure. Exemple : « Elle prend trop de temps pour se préparer ? »- le professionnel doit dire pour lui à quoi cela correspond, pour moi cela équivaut à  « 15min« .

Voici une petite liste de questions possibles :
– Son temps de trajet est trop long ?
– Il gagne bien sa vie ?
– Il va souvent au cinéma ?
– Elle se lève tôt tous les matins ?
– Il a un peu de retard ?
– Elle porte un colis lourd ?
– La réunion est trop longue ?
– Une pause café idéale ?
Puis demandez à chacun de dire pour chaque question, sa réponse.

Deuxième exercice
Choisir une photo, demandez à tous les participants de s’aligner, passez avec la photo et la montrer 10/20 secondes aux participants, cachez la photo. Demandez aux participants d’écrire ce qu’ils ont vu et à quoi cela leur a fait penser ? Exemple : Là où une personne pourra voir une vielle dame assise dans un café une autre pourra voir une dame dans un train.
Demandez à chacun de dire ce qu’il a écrit, mais surtout ne jamais remontrer la photo, cela ne servirai qu’à frustrer certain ou à lancer des débats. Car revoir la photo amène à dire « heu non c’est moi qui est raison », et le but de cet exercice n’est pas de savoir qui a raison ou qui a tord mais de nous montrer que nous pouvons avoir une perception différente d’une même situation.

Ces deux exercices sont vraiment révélateurs, et montrent bien que nous n’ avons absolument pas la même perception et représentation des choses.

Ecrit par Coralie Nardeau

Publicités

3 commentaires sur « Je parle, Tu parles, Nous parlons, Vous parlez … »

  1. bonjour,je dois faire un projet à l’éducation à la santé,j’ai pris comme sujet le mouchage pour des enfants de 2-4ans en jardin d’enfants.Je voudrai savoir comment apprendre aux enfants à bien se moucher tout en s’amusant,je voudrai avoir des idées ludiques.Merci de votre réponse au plus vite

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s